(Billet publié initialement le 12 mars 2008)

François Bonnet, le rédacteur en chef du média participatif en devenir « MediaPart » a posé la question, centrale, de la participation des internautes dans son dernier billet intitulé « Les dérives de la participation ».

On perçoit dans le post de François Bonnet sa déception quant au niveau de qualité des commentaires qui sont postés sous les articles de MediaPart. La réaction est normale, les fondateurs de Rue89 avaient fait le même constat un an auparavant : excités par l’idée (qu’ils avaient partagée avec Edwy Plenel et François Bonnet) de proposer une…


(Billet initialement publié le 11 mars 2007)

J’aime le journalisme, j’aime en parler. Alors je suis allé aux premières Assises du journalisme, qui se sont tenus du 7 au 9 mars à Lille et Arras. Profession en crise, décriée mais nécessaire, professionnels désabusés ou surchargés, les sujets d’interrogation n’ont pas manqué, comme en témoigne le programme, riche, de ces Assises. Alors que le train du retour vers Strasbourg se fait attendre, j’ai quand même un regret: et si tout cela n’avait servi à rien ?

J’ai eu plusieurs interrogations: pour enrayer les Tsunamis médiatiques, ne pourrait-on pas mettre en place…


(Article publié initialement le 8 mars 2008)

Philippe Cohen et Elisabeth Lévy ont signé un ouvrage, « Notre métier a mal tourné — Deux journalistes s’énervent » (Mille et Une nuits), dans lequel ils livrent leur analyse des maux qui plombent le journalisme d’aujourd’hui.

Je ne vais pas répondre à un livre de 200 pages par un post de blog, mais voici quand même quelques réflexions à chaud, et c’est le cas de le dire, après la lecture de cet essai qui m’a fait passer par toutes les couleurs émotionnelles.

Les premiers chapitres sont dédiés à l’argumentation de la thèse…


(Billet initialement publié 27 février 2008)

Alors là c’est du grand art ! S’il nous manquait un événement pour éloigner encore les lecteurs des journaux, Le Parisien s’est chargé de nous l’apporter sur un plateau. Pour ceux qui ont manqué l’épisode, apprenez que le quotidien populaire de Paris, après s’être gavé d’une vidéo amateur prenant Sarkozy en flagrant délit d’incontinence verbale, lui a offert ses colonnes, pour s’expliquer, publiées mardi.

Dans ces trois pages, le chef de l’Etat répond aux questions de huit « lecteurs » du Parisien sur de nombreux sujets qui tournent autour de l’Elysée en ce moment…


(Billet initialement publié le 23 février 2008)

Michel Lévy-Provençal a fait partie de l’équipe fondatrice de Rue89, ce média « à trois voix » comme dit le slogan, à savoir journalistes, experts et internautes.

Dans un billet publié le 20 février, Michel Lévy-Provençal indique qu’il quitte Rue89 car, dit-il, « Rue89 ne parviendra pas à renouveler le journalisme sur Internet. « La logique de caste [des journalistes] a perduré » indique-t-il et il se désolait, jour après jour, de voir disparaître les contributions de non-journalistes du déroulé du journal.

Michel Lévy-Provençal pense probablement qu’on peut faire un média sans journalistes…


(post de blog publié le 22 février 2007)

Disons les choses tout net : je ne le supporte pas, Alain Duhamel. Ses chroniques sans vie, sa politique XXe siècle, son omniprésence médiatique, ses prédictions régulièrement erronées… Alain Duhamel représente à mes yeux tout ce que le journalisme ne devrait pas être, peut-être autant qu’il est aux yeux d’une certaine critique des médias la personnification de tout ce que sont les journalistes. C’est très injuste, mais c’est pas le sujet.

Non, le sujet, c’est cette incroyable punition publique dont il a été victime la semaine dernière, à savoir son éviction de…


(Initialement publié sur le blog “On est mal” le 28 janvier 2008)

Je me souviens d’un livre paru en 1997, « Le Journalisme sans peine » de Patrick Rambaud et Michel-Antoine Burnier. A l’époque, je faisais mes premières armes à la rédaction locale de Chambéry du Dauphiné Libéré. Je ne savais pas encore que l’exercice du métier de journaliste allait me passionner, mais à la lecture de ces pages, je me suis promis de tout faire pour éviter de tomber dans les travers que dénonçait cet excellent opus. « Le Journalisme sans peine » m’a servi d’anti-manuel en quelque sorte.


(texte publié le 14 février 2008 sur le blog “On est mal”)

Je reviens d’une présentation de la revue « XXI ». XXI est un livre, un magazine, une revue, un journal… qui donne à lire sur 200 pages des reportages longs et précieux, sur des sujets aussi divers que la Russie ivre décrite par Anna Politkovskaïa ou la France des Désobéissants.

C’est jubilatoire, à plus d’un titre.

D’abord parce que c’est un bel objet : les mises en pages sont léchées, plusieurs artistes ont été appelés en renfort et puis les formes des reportages varient : photo, bande-dessinée, dessins……


Et si les gilets jaunes, c’était la “révolte Facebook” ? Parti du réseau social, qui sert de plate-forme technique à la mobilisation, cette révolte est un agrégat des colères et des frustrations ressenties par une partie de la population.

On pourra disserter longtemps sur les causes, prouver par A + B que l’essence prend une part moindre dans le budget des ménages, démontrer que le niveau de vie des Français s’est accru… Tout ceci est vain.

Ce ressentiment n’est pas lié aux taxes ni au pouvoir d’achat. Les difficultés d’une partie de la population sont bien réelles, mais cette colère…

Pierre France

Neo-journalism, that's what I do. Founder @Rue89Strasbourg #journalism #innovation #geek #Strasbourg

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store